Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 16:06
                                                           Pierre Dortiguier est philosophe et politologue Français.

« Quand la vérité est remplacée par le silence, le silence est un mensonge » Yevgeny Yevtushenko, dissident soviétique...
Repost 0
Published by Rachidovic - dans Islamophobie
commenter cet article
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 16:18

zfjlphltxdhhl.jpgLe terme de Myanmar (Birmanie) est officiel, mais laissons le pays traversé par l’Irawady… .. qui fut le théâtre d’une expédition militaire japonaise impressionnante contre l’Angleterre, sous sa dénomination traditionnelle relative à l’ethnie majoritaire (Birma). Rappelons que la langue est proche du chinois et du tibétain et nous pouvons, déjà, relever que ces émeutes antimusulmanes, transformées en massacres, se retrouvent, dans la partie du Tibet, contre une ethnie Hil, que les Démocrates locaux prétendus, sous couvert de lutter contre des auxiliaires de la Chine, ont pillée et violentée, en 2008, dans l’indifférence médiatique ! La paix bouddhique birmane locale semble contradictoire avec l’annonce de près d’une trentaine de mosquées détruites et un nombre de victimes élevées, dans des chasses à l’homme, après le viol d’une Bouddhiste attribué à l’ethnie musulmane des Rohingyas. Le premier étonnement est le mutisme de l’opinion publique «mondiale» que l’on ne peut accuser d’ignorer la Birmanie, puisque depuis des années, la favorite de Londres, comme l’était son père, assassiné, lors des troubles consécutifs à l’Indépendance- devenue prix Nobel de la Paix, est célébrée, partout, comme l’ange de la démocratie. Mr. Normal l’a reçue, à l’Elysée, et présentée comme la conscience universelle, qui faisait, par sa détermination, chuter la tyrannie d’une junte qui obligerait sa population au travail forcé, selon ce qu’on nous dit, mais n’était point connue, pour liquider son ethnie musulmane ! Nous aimerions entendre la voix de Su-Yi, qui semble se perdre, dans l’indifférence générale, mais un point demeure acquis : ces émeutes trop larges et durables, pour n’être pas planifiées, se produisent, dans un cadre de démocratisation bouddhiste, entendons, accompagné par une partie du clergé bouddhiste. Or c’est d’une certaine fraction de la cléricature bouddhiste du pays que sortent, durablement, les appels au meurtre, qui pousseraient la population musulmane à chercher asile hors du pays ! Peut-on y voir une manipulation des fidèles bouddhistes, par ces mêmes têtes politiques religieuses, qui ont soutenu Su Yi et obtenu, par un agitation soutenue par l’Occident, et, surtout, la Grande Bretagne, que la politique de neutralité du pays, favorable à la Chine et aussi très liée au Japon économiquement, se détache de cette ligne ? La Chine a passé des accords militaires avec la Birmanie, concrétisée par une base de surveillance maritime, équipée de fusées sol-mer. Faut-il donc lier ce temps actuel d’ouverture et de fin de blocus birman par l’Occident et Londres, en tête, à la manifestation antimusulmane, trop vaste, pour n’être qu’un mouvement de colère ou de vengeance ? Deux observations s’imposent, l’une, locale, sur une ethnie, qui s’est maintenue avec d’autres minorités ethnico-religieuses, chrétiennes, animistes etc. ; laquelle compterait, aujourd’hui, 730.000 âmes, et sur une population, par exemple, totale de 7.605.560 âmes, en 1891, formait, alors, un chiffre de 253.031, contre 6.888.075 bouddhistes ! Ce ne sont point des «immigrés» et l’on ne peut confondre le sentiment antimusulman avec quelque xénophobie ! Il s’agit d’une variété ethnique, au sein d’une population, à 90%, bouddhiste, avec un clergé très structuré, fer de lance de l’ouverture à l’Occident, appelant au détachement de la Chine, selon les instructions de la personnalité du Dallai Lama ! Ce Dalaï Lama exfiltré par la CIA du Tibet et qui reste sous son contrôle, comme ceux qui signent un pacte avec le diable ! La seconde observation, déjà, esquissée, rapproche la situation tibétaine et birmane ! Dans l’agitation antichinoise, il était, encore, en 2009, courant de mentionner, dans les milieux éclairés, surtout ceux qui voulaient séparer le monde musulman et l'Iran de la grande Chine, la colonisation par l’ethnie des Han des territoires turcophones, mais il n’a jamais été mentionné que la tolérance tibétaine s’arrêtait aux Musulmans tibétains. En fait, toute l’Asie, comme l’observait René Grousset, dans son livre, paru, en 1939, l’Empire des Steppes, a vu coexister, en rivalité, en alliance et en durée, doit-on préciser les religions bouddhiste, chrétienne nestorienne –celle même que le Prophète de l’Islam aurait connue- et musulmane, sur fond de croyances plus anciennes demeurées sous-jacentes, comme partout où l’humanité est profondément enracinée : l’Asie du Sud devient un champ d’affrontement réel, avec présence de la flotte US, non plus, potentiel, entre la puissance chinoise et les peuples qui lui sont proches, d’une part, et l’autre puissance qui veut promener, partout, son leadership, qui lui sert de religion. Que les Musulmans soient sacrifiés, sur l’autel de cette géopolitique, est une chose que, maintenant, les ressentiments antichinois prennent la forme de ratonnades – comme on disait, durant la guerre d’Algérie – anti-musulmane, cela n’éclaire que la démocratie que les nouvelles robes oranges veulent faire prendre, pour l’enseignement du prince impassible de l’ethnie des Saces ou Sakas, dont l’ennemi était l’illusion : celle même que l’on nous vend sous l’étiquette de démocratie ! Pierre Dortiguier

Repost 0
Published by Rachidovic - dans Islamophobie
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 05:06



Par François ASSELINEAU ancien du Rassemblement pour la France, parti dont est issu le Général de Gaulle
Repost 0
Published by Rachidovic - dans Islamophobie
commenter cet article
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 04:38

  1373

                                                                      Cliquer pour agrandir les images

 Ci-contre Hans Hass (américain converti) nettoyant le tombeau de Tanvera Yunus Iqbal au cimetière  controversé  que le gouvernement continue de déclarer illégal 

 

Une agglomération rurale de l’Etat de New York a déclenché une violente polémique en cherchant à fermer un cimetière musulman local jugé illégal.

 

Les deux petites tombes du cimetière musulman Osmanli Dergahi, à l’extérieur du village rural de Sidney Center dans le nord de l’Etat de New York, passeraient presque inaperçues. De couleur verte, symbole de l’islam, on les confond avec l’épaisse forêt environnante.

La sérénité du lieu, rattaché à la civilisation par un chemin sinueux, est trompeuse. Récemment, le conseil de l’agglomération de Sidney, dont dépend Sidney Center, s’est prononcé pour l’ouverture d’une procédure légale visant l’interdiction de futurs enterrements sur le site. Motif : le cimetière est jugé illégal, chose que son propriétaire, un ordre musulman d’une trentaine de fidèles établi dans une grange avoisinante, réfute. 

 

00000000d

  Hans Hass, sur les terres de sa communauté, les Osmanli Hakkani Naksibendi. Hans Hass est très actif dans la résolution du conflit

 

La querelle de clocher serait passée inaperçue si un projet de centre culturel islamique près de Ground Zero ne déchirait pas simultanément les Etats-Unis. La décision des élus de Sidney est aussitôt relayée par les grands networks américains. Le cimetière, pas plus grand qu’un studio, devient alors le symbole de l’islamophobie ambiante. « Il y a tellement de problèmes en ville qu’on se demande vraiment pourquoi ces élus mettent autant d’énergie pour fermer le cimetière, commente Hans Hass, porte-parole de la communauté. Nous sommes surpris et choqués. »

000000000d

  Erkan dans une ferme appartenant à la communauté soufie de la ville de Sydney Cente, New York. Conformément à leurs traditions religieuses les adeptes soufis devraient mener une vie très simple, consacrée à la méditation et la prière

 

« Cela n’a rien à voir avec la mosquée de Ground Zero »

La querelle de clocher serait passée inaperçue si un projet de centre culturel islamique près de Ground Zero ne déchirait pas simultanément les Etats-Unis. La décision des élus de Sidney est aussitôt relayée par les grands networks américains. Le cimetière, pas plus grand qu’un studio, devient alors le symbole de l’islamophobie ambiante. « Il y a tellement de problèmes en ville qu’on se demande vraiment pourquoi ces élus mettent autant d’énergie pour fermer le cimetière, commente Hans Hass, porte-parole de la communauté. Nous sommes surpris et choqués. »

000000000dddd

  La vache, conduite par Jamaal Reyes (américain converti), appartient à la communauté

 

La querelle éclate en juillet dernier lorsque le « Town Supervisor » Bob McCarthy, gestionnaire des finances de l’agglomération, décide de faire des coupes dans un budget plombé par la crise et un hôpital local surendetté. Sa cible : les nombreux cimetières locaux abandonnés dont l’entretien échoit à l’agglomération en vertu d’une loi de l’Etat de New York. Le cimetière musulman n’est pas abandonné, mais pourrait représenter un poids financier futur, argumente-t-il, d’autant que la loi stipule qu’un cimetière rend le terrain où il se trouve inconstructible à jamais.

00000000000000d

 Très apprécié dans la ville de Sidney Center, NY, Le café (Soufi) propose un «des boissons non alcoolisées amicale"

 

En août, informé qu’un deuxième enterrement a eu lieu, McCarthy, élu l’an dernier avec l’étiquette du parti républicain, affirme que le cimetière est illégal et soumet au conseil d’agglomération une résolution enjoignant à l’avocat municipal d’examiner des pistes pour le faire fermer. La résolution est adoptée à l’unanimité.

 

000000dd

  réunion pour la prière du vendredi.

 

En août, informé qu’un deuxième enterrement a eu lieu, McCarthy, élu l’an dernier avec l’étiquette du parti républicain, affirme que le cimetière est illégal et soumet au conseil d’agglomération une résolution enjoignant à l’avocat municipal d’examiner des pistes pour le faire fermer. La résolution est adoptée à l’unanimité.


000000d

  Chef de la communauté soufie, Cheikh Abdoul Kerim al-Kibrisi et ses disciples au cours de la prière du vendredi dans la ville de Sydney Cente, New York.

 

« Cela n’a rien à voir avec la mosquée de Ground ZeroNous essayons de faire marcher cette ville de la manière la plus efficace possible et à moindre coût. Cette histoire est absurde ! », se défend McCarthy. Dernièrement, un animateur télé l'a appelé « la pire personne au monde » pour avoir déclaré qu’il irait jusqu’à exhumer les corps, propos qu’il nie avoir tenus.

 

0000d

  Cheikh Abdoul Kerim al-Kibrisi guide spirituel de la communauté soufie ici en 2002, il s'installe à Sydney Cente à New York. La mosquée est à l'origine une grange

 

L’ordre musulman, qui se revendique du soufisme, branche modérée de l’islam, affirme avoir respecté la loi. Ses représentants brandissent notamment une lettre d’autorisation signée par un fonctionnaire municipal en 2005, année de l’ouverture du cimetière. La lettre n’a pas pu être authentifiée. « Il ne parle pas aux personnes dans l’administration locale qui possèdent les documents adéquats, affirme Hans Hass, à propos de McCarthy. Il veut nous chasser sans essayer de comprendre

000d.jpg 

  La prière et le discours du vendredi sont très importantes pour les membres de la communauté Osmanli Hakkani Naksibendi. Ils durent environ 40 minutes. Les hommes à la prière dans la première rangée, les femmes suivent

 

L’ordre musulman, qui se revendique du soufisme, affirme avoir respecté la loi. Ses représentants brandissent notamment une lettre d’autorisation signée par un fonctionnaire municipal en 2005, année de l’ouverture du cimetière. La lettre n’a pas pu être authentifiée. « Il ne parle pas aux personnes dans l’administration locale qui possèdent les documents adéquats, affirme Hans Hass, à propos de McCarthy. Il veut nous chasser sans essayer de comprendre

000000000ddddddd.jpg

  Tom Shimmerling (ci-contre), l'avocat qui a défendu les intérêts de la communauté soufie, a  lors d'une réunion des résidents au conseil municipal exigé la démission de McCarthy  et du conseil municipal de présenter des excuses formelles  à la communauté

 

Quelle que soit l’issue de la controverse, l’épisode met en lumière la difficulté d’être musulman dans l’Amérique rurale aujourd’hui. A leur installation en 2002 pour former une communauté dédiée à la prière et la culture de la terre, les membres de l’ordre, barbus et enturbannés, se sont attirés quelques regards soupçonneux à Sidney Center, 1.500 âmes. Malgré cela, le groupe se dit relativement bien intégré aujourd’hui. « Nous sommes venus ici pour vivre une vie simple, plus épanouissante que celle en ville, souligne Luqman Hog, un des dirigeants de l’ordre. Nous voulons être en paix. »

497-copie-1.jpg

  Les résidents de la ville ont réagi très rapidement aux demandes des autorités de déplacer la sépulture soufi et se sont réunis dans l'hôtel de ville.   

 

3108.jpg

 Miryam Brawley (américaine convertie) représentant la communauté soufie  lors de la réunion au Conseil municipal 

2169.jpg

  Robert McCarthy (ci-contre), dont le discours a dans une large mesure servi le conflit lors de la réunion  du conseil municipal . McCarthy et Lisa français, secrétaire du Conseil de la ville de Sydney Center

1208.jpg14. Pour ce pont est la ville de Sydney Cente.

  Le pont de la ville de Sydney Center. Texte source : francesoir

Repost 0
Published by Rachidovic - dans Islamophobie
commenter cet article
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 00:45

ulibochku.jpg

 

 

Repost 0
Published by Rachidovic - dans Islamophobie
commenter cet article
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 09:45

1028.jpg

 

1039m.jpg

1012ui.jpg

1002f.jpg

1013.jpg

1044v.jpg

1047.jpg   ... Et la solidarité dans sa version MUSULMANE (Algérienne) en action :

 


rachidovic-Blida3.jpgPalestine-murals-Belfast-three-panel.jpg

 

blidardjel-copie-1.jpgpalestine2web.jpg

Repost 0
Published by Rachidovic - dans Islamophobie
commenter cet article
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 16:45

Repost 0
Published by Rachidovic - dans Islamophobie
commenter cet article
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 10:56

three_cols.jpg

 Photo AFP

Un ministre égyptien a réprimandé les parents qui forcent leurs filles avant l'âge légal de porter le foulard (hijab) islamique, rapporte aujourd'hui mardi la Gazette égyptienne.

«Les enfants ont le droit de jouer et de s'amuser, et les parents n'ont pas le droit d'imposer le hijab aux filles avant qu'elles n'atteignent l'âge où ils devraient le faire »,aurait déclaré  Hamdi Zaqzuq , le ministre des Waqfs (biens religieux).

«L'islam tient à ce que ses adeptes doivent être solides et nous ne devrions pas ignorer de telles choses en forçant les petites filles de porter le hijab ", at-il ajouté , s'exprimant lors d'un forum public au Caire.

 

En Octobre dernier, le cheikh Mohammed Sayyed Tantawi, un Grand Imam de la prestigieuse institution sunnite d'Al -Azhar, a provoqué un vif débat, quand il interdit le port du niqab dans les écoles et les universités égyptiennes.

 

Mais le tribunal administratif du Caire a cassé la décision du Conseil d'Al-Azhar.

L'avocat du cheikh d'Al-Azhar, a déclaré devant le tribunal que l'imam n'avait pas pris de décision officielle interdisant le niqab de manière absolue, mais voulait l'interdire dans les cours où il n'y avait que des femmes.

 

La justice égyptienne avait déjà rejeté une décision du ministère de l'Education interdisant le niqab dans les résidences universitaires et les salles d'examens.

 

Une grande majorité d'Egyptiennes musulmanes portent le hijab, un foulard cachant les cheveux et le cou mais laissant le visage à découvert. Les autorités religieuses disent unanimes que son port est une obligation de foi. Le nombre d'égyptiennes portant le niqab est toutefois en forte augmentation depuis quelques années..

 

 

Repost 0
Published by Rachidovic - dans Islamophobie
commenter cet article
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 16:26

 

Une employée du parc d'attractions Disneyland d'Anaheim (sud de la Californie) a porté plainte mercredi contre le géant du divertissement, qu'elle accuse de l'empêcher de porter le voile sur son lieu de travail, a annoncé le syndicat auquel est affiliée la jeune femme.

Photographe : David Mcnew :: Entrée du parc Disneyland d'Anaheim (sud de la Californie) le 19 février 2009. photo : David Mcnew, AFP

AFP - Imane Boudlal, une étudiante de 26 ans d'origine marocaine, travaille depuis plus de deux ans dans l'un des nombreux restaurants du parc d'attraction.

"Depuis qu'elle travaille ici, elle enlève son hijab (voile qui couvre les cheveux) avant d'aller travailler car (le port du voile) contrevient au règlement de Disney", a déclaré dans un communiqué Leigh Shelton, porte-parole du syndicat Unite Here.

"Mais récemment, elle a vécu plusieurs expériences qui lui ont ouvert les yeux, et elle a décidé de contester le règlement, car il est illégal et injuste", dit-elle.

Il y a plusieurs mois, Imane Boudlal a fait une demande de citoyenneté américaine -- qui lui a été accordée en juin -- et ses cours sur le Premier Amendement de la Constitution américaine, qui défend notamment la liberté de culte, ont changé son point de vue sur le port du voile, selon Mme Shelton.

La porte-parole de Disneyland, Suzi Brown, assure de son côté que le parc a proposé "une solution raisonnable" à la jeune femme pour pouvoir continuer à travailler, "mais elle ne l'a pas acceptée".

Selon Mme Shelton, la solution en question constituait à faire travailler Imane Boudlal dans les arrières, à l'abri des regards de la clientèle.

"Leur proposition de me faire travailler dans les arrières est humiliante", déclare la jeune femme dans un communiqué. "Il me proposent ça car je suis arabe, marocaine et musulmane. Il ne veulent pas me voir", dit-elle.

Disneyland "valorise la diversité et applique de longue date une politique anti-discrimination", se défend Suzi Brown

                                                                              Voir la vidéo :

 

.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Rachidovic - dans Islamophobie
commenter cet article
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 12:45

 

 

  L’église “Dove World Outreach Center” («atteindre un monde de paix»), située aux États-Unis invite à brûler le 11 septembre prochain des exemplaires du Coran devant ses portes à Gainville, près de Miami, et invite d’autres centres religieux à faire de même. Le tout pour se souvenir des victimes des attentats du World Trade Center et combattre ” le démon de l’Islam”.

 
Le pasteur Terry Jones (qui a lancé avec grand succès une campagne pour promouvoir son livre «L'islam est du diable "), organise cette manifestation et s’exprime sur la question :

” L’islam et la charia sont responsables du 11-Septembre. Nous allons brûler des Corans car nous pensons qu’il est temps pour les chrétiens, pour les églises, pour les responsables politiques de se lever et de dire: ‘non, l’islam et la charia ne sont pas les bienvenus aux Etats-Unis”.


Victime de menaces de mort

Le pasteur continue en affirmant avoir été menacé : “Nous avons reçu beaucoup de menaces de mort de groupes jihadistes, mais nous ne pouvons pas réagir par la peur et nous ne pouvons pas compromettre nos croyances. Quelqu’un doit se lever”.

Bien évidemment cette annonce à d’ors et déjà suscité des réactions, des membres d’un forum qui défendent le jihad ont menacé de faire couler “des rivières de sang américains” en représailles.

Aux USA, depuis les attentats du 11 septembre 2001, l’islamophobie est en nette augmentation et ce genre de comportement ne surprend plus.

Notez qu’un groupe de soutien au pasteur Jones s’est notamment formé sur Facebook (International Burn à Koran Day) où plusieurs commentaires haineux, racistes s’échangent. Source  thelastcrusade.org 

 

Qui est-il ce PASTEUR qui attise les tensions entre chrétiens et musulmans juste pour vendre un torchon ? Où se place t-il par rapport aux propos du Christ qui appelle les chrétiens, les vrais, en disant : « Bénissez ceux qui vous maudissent, Priez pour ceux qui vous maltraitent, et faites du bien à ceux qui vous veulent du mal» ; « Quelqu’un te donne-t-il un soufflet sur la joue droite, tends-lui encore l’autre». Applique t-il ces enseignements ? Je pense que ses agissements témoignent strictement du contraire, car il est plus éloigné que jamais de la spiritualité et de l’amour prêchés par le Christianisme.

Toutefois, les scrupules n'étouffent pas le pasteur pyromane, puisqu'il déclare sans honte aucune dans une interview sur CNN : « Nous n'avons rien contre les musulmans ..."

                                                                           Voir la vidéo :

 

 

Repost 0
Published by Rachidovic - dans Islamophobie
commenter cet article

Présentation

  • : Rachidovic
  • Rachidovic
  • : Rachidovic est l’émient, le grand, l’unique et l’incontesté auteur de ce blog, si vous vous interrogez sur son identité, suivez la piste dans "profil". (NB: la liste est incomplète)
  • Contact

Profil

  • Rachidovic
  • Suis ni scientifique ni scientologue, ni physicien ni astrologue,
ni visionnaire ni philosophe, ni Vernes ni Strogoff,
ni médecin ni arracheur de dents, ni devin ni même charlatan,
ni alchimiste ni journaliste, ni pharmacien ni arboriste,...
  • Suis ni scientifique ni scientologue, ni physicien ni astrologue, ni visionnaire ni philosophe, ni Vernes ni Strogoff, ni médecin ni arracheur de dents, ni devin ni même charlatan, ni alchimiste ni journaliste, ni pharmacien ni arboriste,...

Texte Libre

  >

Recherche

Archives