Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

                                                                  Ainsi donc, mes bons drôles, il faudrait pleurer sur les 12 soi-disant années de prisons qu’a urait vécu Ali Benhadj ? Aller joindre ses gémissements aux concerts de pleureuses des salafias du mesdjid "Ettakoua", à bab el oued ? Pauvre cheikh, pauvre victime de hogra ! Salafia, serre tes rangs. C’est la faute au taghoût. Ali Benhadj, et ses acolytes, n’a rien fait. Il est blanc et pur. D’ailleurs, nous dit un kherraïl de prétendu salafi (un trabendiste spécialisé dans la lingerie féminine): "le Sidjne, la prison, c’est le mektoub des prophètes et des Ulémas". La prison, ma mie, si les soi-disant 12 années de prisons qu'aurait vécu votre idole vous font souffrir tellement, et nous, ou étions nous durant ces années là hein ? Au paradis occidental (Europe, canada, USA), en compagnie des Rabah Kebir, les fils de abassi madani, anouar heddam ainsi que d'autres milliers de lâches qui avaient préparés leurs retraites d’égoïstes bien avant d’allumer la mèche de la fitna, puis mis le feu avant de fuir en laissant derrière eux le peuple livré à lui-même dans un pays à feu et à sang ? Les "hommes" ne font pas cela, ya salef el kherraïl ! Sachez que si c’était à refaire, je choisirai de vivre non pas 12 années dans la prison de Blida, mais enfermé à perpétuité dans une bouteille au bagne de Cayenne ! Plutôt que de revivre quelques minutes seulement du cauchemar, de l’horreur, la hogra, l’insécurité, les douleurs, peines et deuils sans nombre que j’ai vécu quotidiennement durant ces années là !

Des années cauchemardesques durant lesquelles des officiers de l’armée (musulmane) Algérienne se relayaient nuits et jours pour assurer la sécurité de votre idole. Docteurs et spécialistes faisaient la même chose pour sa santé. Avocats et représentants d’organisations humanitaires venant du monde entier se relayaient autour de lui en pleurnichant ses droits… Cependant que le peuple, le zaouali, était livré à lui-même dans une insécurité totale, un chaos sans nom, sous embargo international orchestré par la France et soutenu par les complices d’un crime contre l’humanité !

Je suis rongé intérieurement par la hogra que notre peuple a vécu pour "rien"! Je ne me remettrai jamais des scènes d’horreurs, de cauchemars auxquelles j’ai maintes fois été confronté. Il est impossible pour moi de gommer de ma mémoire les cadavres carbonisés que j'ai vu dans le car calciné près d'El Affroun ! Les corps que j’ai vu propulsés dans les airs et des membres humains (un bras d’enfant), une jambe d'adulte, tombés à moins de 10 mètres de moi, place des martyrs (Alger : bombe N° 1). Ou cette botte de femme remplie de chair humaine tombée sur le capot (bombe rue d’Isly) d'une 4L. Au champ de manoeuvre (bombe près de la maison de la presse), j'ai vu des choses effroyables, des gens qui avaient perdus des membres, un homme dont la tête n'était qu'une bouillie sanglante, un adolescent coincé dans les tôles d'une voiture transformée en amas de ferrailles, qui hurlait de toutes ses forces des "yemma, yemma !"devant un demi cadavre carbonisé !! Je n'avais jamais vu autant de morts et d'horreurs, et c'était d'autant plus insupportable que quelques instants auparavant, ces victimes discutaient vivantes !

J'ai vu des sacs poubelles pleins de membres humains, que les cannibales déposaient quotidiennement (ou presque) devant la Daira, près de ketchaoua... J'ai vu des cadavres décapités rue Amar el kama , place des Martyrs et la placette ( basse Casbah)...  Des têtes humaines dans les ordures près de Ketchaoua, ainsi que celles près de la Mosquée Farès...

J'ai assisté sans pouvoir rien faire à des hogras sans nom. Existe t-il pire hogra que celle de l'exécution d'un innocent, un ami, un proche devant soi, sans que l'on puisse rien faire ? Des amis, des intimes, ont été exécuté froidement devant moi, sans que je puisse rien faire ! Hamdane, rahimahou Allah, a été froidement abattu, alors que nous sirotions des thés, chez Gourari (Café de l'Amirauté, Alger), son bébé n'avait que quelques jours d'existence ! Mohamed khmissa, un autre ami, a été abattu en ma compagnie à quelque minutes seulement de la rupture du jeûne... le défunt tenait une boite de zlabia ! Youcef Houari, l'expert comptable de Blida, l'un de mes meilleurs amis, a quant à lui été abattu loin de moi, dans un faux barrage près de Douaouda. Rabah tipo et sa femme, abattus dans un faux barrage près de Ouadjer... Mohamed Lordjene (Tribunal Militaire de Blida), les frères Djennadi, Mohamed Boukricha, Hmimed, Toufik, Abd ellah et Mohamed de Blida aussi et encore, la liste d’amis et proches froidement abattus pour rien, est longue... Sans parler des nombreux anonymes abattus près de moi (en tête le jeune policier de la daïra de Bab el oued, basse Casbah). Sans parler de ces années où chaque matin je roulais en évitant les cadavres de "jeunes" étalés par dizaines sur le bitume de la chaussée. Sans parler des Boucheries humaines…Du couvre feu.... du qui tu qui... Des enlèvements... Les viols... Les paniques, les craintes, les angoisses.... Les cris de terreurs de nos mères, de nos enfants, les douleurs... Les encombrements quotidiens aux cimetières et aux abords... Les sabotages des centrales électriques, les destructions de ponts, des usines, le matériel incendié :  camions, trains, cars...

Les grondements des bombes, les bruits et sifflements des balles qui transperçaient les corps de leurs victimes... L'odeur âcre des débris calcinés...

Les écrivains du monde entier réunis ne sauraient décrire la tragédie qui a frappé le pays et son peuple en raison de l’ignorance, du charlatanisme et la fierté du méfait...         

Aujourd’hui, comme si de rien n’était, comme si nous étions des troupeaux de bétails, comme s’il s’agissait de centaines de milliers de rats qui sont tombés, de leur sang qui a coulé, et non pas de sang humain musulman (et de non musulman innocent qui a coulé à flots et coule toujours pour rien),  les uns parmi ces SALAF DE LA HONTE trouvent du culot pour faire face à ce peuple martyr et proclament sans honte aucune ni scrupule leur amour pour... la démocratie ! Tandis que les autres, ne s’arrêtent plus de gémir ni de pleurnicher sur les prétendues 12 années de prison que leur maître charlatan aurait soi-disant injustement vécu. Alors que non seulement le charlatan était bien gardé, en paix, en sécurité tout comme ses complices, ces tireurs de ficelles ainsi que les barrons du système de toutes les faillites, mais de plus il est, tout comme ces derniers, responsable à part entière dans la mise à feu de la terrible fitna qui a broyé (et ce n'est pas encore fini) des centaines de milliers d’enfants du peuple pour rien !

En tout cas « celui qui n’a pas honte fait ce qu’il veut », proclame le prophète (sws) des musulmans imparfaits que nous sommes, nous autres sans grades ni galons.

 

PS : Cela ne veut nullement dire le FLN est blanc et pur. Au contraire. C’est lui le père de tous nos malheurs ! C’est lui le père du Fis ! C’est lui également le Frankenstein de son «radjoulou el djadid» (l'homme nouveau) !... le monstre qui nous terrorise à nos jours depuis sa création dans le laboratoire du comité central du Parti dans les années 70 ! Et non depuis les fameuses élections avortées, comme le prétendent les Boumedienistes. Car, leur sinistre «homme nouveau» a commencé à sévir bien avant l’arrivée de Chadli à la tête de l’État en 1979. Par contre, il faut l’avouer aussi, le FLN n’a jamais brandi le Coran, ni prétendu être porte drapeau et gardien du temple des traditions du prophète et ses compagnons et par la suite fait tout le contraire, à l'image du Salef el kherraïl.


RPS: les salafias ne sont pas tous pourris !

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Rachidovic
  • Rachidovic
  • : Rachidovic est l’émient, le grand, l’unique et l’incontesté auteur de ce blog, si vous vous interrogez sur son identité, suivez la piste dans "profil". (NB: la liste est incomplète)
  • Contact

Profil

  • Rachidovic
  • Suis ni scientifique ni scientologue, ni physicien ni astrologue,
ni visionnaire ni philosophe, ni Vernes ni Strogoff,
ni médecin ni arracheur de dents, ni devin ni même charlatan,
ni alchimiste ni journaliste, ni pharmacien ni arboriste,...
  • Suis ni scientifique ni scientologue, ni physicien ni astrologue, ni visionnaire ni philosophe, ni Vernes ni Strogoff, ni médecin ni arracheur de dents, ni devin ni même charlatan, ni alchimiste ni journaliste, ni pharmacien ni arboriste,...

Texte Libre

  >

Recherche

Archives