Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 14:53



Repost 0
Published by Rachidovic - dans CALVAIRE BLIDÉEN
commenter cet article
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 19:55

                                                                              17 Juillet 2008


                                                  La jeunesse Algérienne sait-elle que Boumediene n’avait jamais été en visite officielle à Blida ? Sait-elle aussi que ce grand zaïm avait inauguré une par une toutes les grandes mosquées construites dans les grandes villes à part "El kawthar" de Blida ? Elle ne le sait sans doute pas. Ni pourquoi. En revanche, la jeunesse algérienne sait par coeur ce que la propagande  de Boukharrouba lui avait enseignée : "Cent juifs et non un seul Blidéen", les Blidéens sont mauvais (...), Boumediene était un super héros, sous son règne on avait vécu un paradis sur terre, etc.  

  je pensepour ma part qu’il faudrait être à la fois esclave et fier de l’esclavage et l’humiliation de la personne humaine, pour oser qualifier de faste une époque où l'on emmurait et assassinait impunément les Algériens en raison de leurs opinions ! 

Repost 0
Published by Rachidovic - dans CALVAIRE BLIDÉEN
commenter cet article
14 juillet 2008 1 14 /07 /juillet /2008 18:27

 

 

Pourquoi ce perpétuel déchaînement de haine anti Blidi qui ne dit pas son nom ?

Un phénomène d’autant plus difficile à comprendre que la presse, voire les médias ne sont vraiment pas des modèles d’éthique et de professionnalisme, l’objectivité journalistique est une des premières victimes du conflit.

 

 

"Tout va bien", c'était le refrain que tout le monde chantait autrefois sous la dictature FLN. Alors que Blida  et les siens étaient soumis à des torrents de propagande de haine, voire de discrimination ! Aujourd’hui, nous sommes soi-disant en démocratie, en liberté d'expression, en multipartisme, etc Or, rien n'a changé pour autant. Certes, les journaux pullulent et se multiplient, mais chacun roule pour un parti politique, pour un clan,  avec toujours le même refrain, Hadj moussa moussa Hadj.

 

Sommes nous dans une logique de haine viscérale et irraisonnée pour ne pas dire raciste, la question mérite d’être posée aux lecteurs et journalistes de tous bords et de toutes sensibilité multiculturelle. Car, il faut être à la fois aveugle, sacrément hypocrite et vivre en dehors de la réalité pour pouvoir nier  l'existance du racisme anti Blidi, occulter cette vérité. Ignorer ce grave problème, que nous devons résoudre, est une lâcheté. Un crime plus grave encore.

 

 

En effet, la cabale, la sale cabale anti Blidi existe bel et bien depuis 1963. On a bel bien "grillé" le Blidi dans tous les domaines ! Et ce ne sont pas les exemples qui en manqueraient  pour le prouver...

 

 

Parmi le tas, nous allons prendre celui sportif, citer quelques combines, quelques fourberies et stratagèmes diaboliques mis en œuvre via un simulacre de championnat national (de football), orchestré de mains de maître de l'art de l'esbroufe quarante cinq années durant, juste pour "gommer" l’USMB, son non et son histoire de l'existence !

 

 

Toutes les bassesses, en effet, ont été utilisées chaque saisons sportive juste pour exclure chaque cette école de sport de la course au titre et "fabriquer" sur le dos du sport et ses valeurs, le maximum de "titres" au bénéfice de clubs bien précis...

 

Pourquoi l'USMB précisément ?

 

Pourquoi tant de ressentiment, pourquoi tant d'aigreur anti BLIDIS ?

 

Jalousie maladive, envie, tentative de réécriture de l'histoire du football ?

 

Ou bien s'agit-il de Boumedienisme règlant ses vieux comptes avec l'histoire de la région ?  En tout cas tôt ou tard nous saurons la vérité.

 

  N’empêche, seule une rancœur comparable sinon pire que celle du Scheïtane envers l’homme, pouvaient peut-être faire le mal qu’ils ont pu faire à ce "patrimoine national" (n'en déplaise à la chauvinerie partisane de tous bords) et son public près d’un demi siècle ! Allant dans leur délire envieux  jusqu’au point de détruire les archives du club, le livrer à lui-même à la charge d'une "mairie ruinée" ! Alors qu’en même temps, de grandes entreprises nationales et leurs mannes financières telle la sonatrach, la sonelgaz, la cnan, l'enie et j’en passe la sonacome, seront soumises par "décret" aux caprices de clubs de quartiers de la Capitale, de kabylie, etc.

 Injustice et inégalité d’un autre âge, avec le résultat que l’on sait : aucun titre pour l'USMB  depuis 1963, date de reprise du championnat ! Maaliche ! Mais le plus beau reste le comportement  de ces gens qui se disent "SPORTIFS", qui restent cloitrés dans leur indifférence.

ReMaaliche. Mais ou en est donc en revanche, le football Algérien, sans l'expérience de l'exclu ? Fonctionnant uniquement par des éléments appartenant à de pseudo grands clubs du genre le MCA, le CRB, l’USMA, la JSK, combien de titres continentaux et mondiaux le Football Algérien en a-t-il gagné ? Rien ! Pire : il  n’existe même pas ! Ce n’est plus qu’un squelette qui entretient l’illusion.

 

 

 Une question s'impose toutefois : ou étaient les maâmar djebbour, yazid ouahib, noredine Henni et le reste des trompettistes de la nullité et leurs pseudo grands club à l'époque où les jeunes Blidéens -dont 26 iront à la fleur de l'âge donner leurs vies pour que "vivent" les Algériens comme des hommes pas comme des indigènes et des esclaves- drapés de couleurs nationales, évoluaient dans la cour des grands  tel le Galia, le FCB, le RUA etc? Cette question restera posée à tous les amnésiques. Aux arrivistes aussi. De même qu'aux envieux falsificateurs de l'histoire, aux harkis camouflés dans les rouages de l'état, ...

 

 

Paradoxe au passage : le cauchemar du Club réjouissait certains connaisseurs Blidéens ! Feu Ammi hassane, l'un d'eux, disait souvent avec humours : " au lieu de pleurnicher pour des titres camelots, remerciez plutôt Dieu pour le fait d’avoir préservé notre glorieux club et ses jeunes loin de toute participation à ce macabre festin du football Algérien" ! Quelle prophétie ! C'était débuts des années 70. Il faisait également allusion à l'exclusion qui frappait les joueurs issus de l'USMB en matière de sélection en équipe nationale. Car, aucun footballeur issu de cette école n'a été "titularisé" en EN... Et cet exclusion  demeure en vigueur jusqu'à aujourd'hui !  

 

 

Toutes ces bizarreries et ce monde à l'envers pourtant nos sportifs de pacotille ne s'en inquiètaient outre mesure.  Pour eux, normal qu'une école de sport cale inexplicablement. Normal que des pionniers du football Algérien, voire du sport national perdent du jour au lendemain leur football, leur savoir faire sportif...

 

Face à qui ? Face à des pros ? Des génies ?

 

Face à des inconnus au bataillon ! Face à des paysans arrivistes qui non seulement ne savent pas jouer au foot mais même pas marcher sur du bitume ! Et qui, pour arriver à leur fin, pour se valoriser, ne reculent devant aucune bassesse, allant dans leur pitoyable arrogance jusqu'au point d'acquérir leurs couronnes sur les cendres du football, les achetant à l'étalage de la corruption ! Said Allik, l'un d’eux, en sait quelque chose.

 

 

Que dire des magouilles et mascarades sans nombre mises en oeuvre pour accéder en D1 sur le dos de l'USMB avec la complicité de ceux qui devaient être porte flambeaux de l'équité et des valeurs sportives. À l’image de l'accession volée à l'USMB, par l'USMA, avec la complicité du sieur kamel Bouchama alors ministre des sports, venu sans honte aucune, à Brakni , "supporter" les pseudos Algérois et assister comme si de rien n'était au cirque des bouffons de la Capitale monté afin d'arrêter le match, car ils étaient menés au score et copieusement dominés en dépit d'un arbitrage scandaleux, totalement acquit à cette équipe de quartier couvée par des ministres corrompus et financée par la sonelgaz -Alors que les Blidéens, qui représentent toute une région, ce ne fut qu'une mairie ruinée qui s'en chargeait !

 

Finalement le match fut arrêté et ce sont bien les boufons voleurs qui accédèrent en D1 sur le dos du sport et ses valeurs avec la bénédiction d'un prétendu ministre de la jeunesse et des sports mais qui n'est que lâche et veule...

 

 

  Que dire aussi de la ribambelle de mascarades orchestrées juste pour exclure le club de la course à dame coupe.  Car celles-ci sont aussi sans nombre. Parmi le tas je cite l'autre cirque organisé (par les mêmes bouffons) lors d'un certain USMA-USMB (73-74), la fameuse demi finale de coupe d'Algérie domiciliée et disputée "allée et retour"...chez les pseudos Algérois !

 

 

Deux seuls exemples mais qui en disent long sur le calvaire Blidéen. Seul contre tous ! Et allez y pouvoir gagner un quelconque titre dans de telles conditions. Cela sans parler des  mascarades Belcourtoises,   mouloudéennes, ni des morts et blessés victimes du guet-apens Harrachi en 1972.

 

 

Et les prétendus responsables du sport et leur bouffonnerie de ministère ? Ils ont les yeux du mur ! Indifférents. Pourquoi ? Mystère. Il s’agit pourtant de dysfonctionnement d’une école qui a beaucoup donnée à l’Algérie, à tous les moments, même ceux les plus douloureux. Qu’importe à ces messieurs l’écroulement d’une école ou le sport tout entier, du moment qu'eux-mêmes sont toujours là, bien payé par le contribuable, bien calé dans leurs fauteuils autour de bla bla démagogiques, stériles, et leurs clubs à eux seront toujours champions !... Des champions qui une fois confrontés à la vérité du terrain, face à de vrais champions (pour le compte de la Ligue des champions justement), se dévoilent, les masques tombent, reçoivent leçons de foot, corrections et humiliations et retournent au pays des magouilles bredouille.... Ou rentrent parfois excités,  HEUREUX, en raison de quoi ? Eh bien en raison d'une camelote gagnée ! A l'image de ces coupes de la Caf ou celle des Arabes; cette khorda sans valeur aucune au niveau mondial, qu'ils ramassent et ramènent à l'Algérie et exhibent fièrement comme si nous étions des cons !... Sans s'en rendre compte le moins du monde que le football s'en est fait lui-même justice...

 

 

 

 Quant au peuple ni son argent ni le football de haut niveau ! Le zaouali spolié de tout ! Alors que depuis 1963, on ne cesse de le pomper, de le sucer jusqu'à l'os de son argent puis le redistribuer en son nom par milliards au profit de petits amis et leurs fils, des pattes de moutons en l'occurrence qui ne seront finalement même pas capables...de savoir "jouer" au ballon !

 

 

 

 Au final les assassins du football ont réussi, certes, à "fabriquer" des palmarès à leurs pseudos grands clubs, étoffant des clubs fantoches, mais le football Algérien ou en est-il  exactement ? Dans quelle situation se trouve notre football après un demi siècle de magouilles et de champions bidon gavés de titres DJIFA ?

 

Ou sont les coupes d'Afrique des clubs champions ? Ou sont les coupes du monde, les coupes d'Afrique des Nations, les coupes d'Afrique des club champions et combien en ont ils ramené à l'Algérie en 50 ans de "grandeur" de pacotilles ?

 

 

 

Ces questions resteront ainsi posées aux GHEDDARINE, qui ont trahis les jeunes martyrs du club de Blida; qui dès l'indépendance avaient comploté et  conclus de se servir du sport (du foot particulièrement) pour diviser le peuple afin de mieux régner, qui ont vendu le sport au diable pour réaliser leur macabre dessein, allant dans leur folie pour le pouvoir jusqu'à confier la gestion du football à des paysans receleurs et analphabètes aux mains sales, qui à leur tours ont fait tout et n'importe quoi pour remplir leur contrat , à savoir ASSASSINER l'USMB, détruire son école, exclure ses joueurs et ses dirigeants des rouages du sport national, de compétitions de hauts niveaux afin de permettre aux arrivistes de "réécrire" l'histoire du sport national tranquillement, fabriquer tranquillement un football (Algérien) par les leurs qui finirait bien entendu directement chez les leurs. Ne laissant que des miettes trompe-l'oeil pour les autres.

 

 

 

Voilà pourquoi l'USMB, tout comme le football Algérien, n'a rien gagné depuis 1963 !

 

 

 

 

Toutes ces magouilles, ces turpitudes, ces injustices à l’encontre du football, du sport, ses valeurs, et comme si de rien n'était, les bouffons assassins du football s’affichent sans honte aujourd'hui, gémissent et pleurent face aux caméras, la mort du football Algérien. Quel culot !

 

Repost 0
Published by Rachidovic - dans CALVAIRE BLIDÉEN
commenter cet article
13 juillet 2008 7 13 /07 /juillet /2008 21:53
                                           Pendant que l'Algérie toute entière brûlait à grand feu et que la machine de haine broyait ses enfants par centaines quotidiennement. Pendant que beaucoup de nos pères succombaient sous les douleurs de la torture... Eh bien,  pendant toutes ces tragédies, ces massacres, ces humiliations, pendant toutes ces peines, ces deuils, ces désespoirs, il se trouvaient des Algériens qui ont pu, qui ont osé "jouer" au ballon ! Et le plus beau, c'est que cette clique de "joueurs" (qui, à en croire le Pouvoir et ses trempettistes, propagait la "question" Algérienne), on l'appelle de nos jours scrupuleusement, voire religieusement :"glorieuse équipe du FLN "!
Eh oui, qui vivra verra, disait le proverbe...

P.S :Il se peut que je me trompe.





Repost 0
Published by Rachidovic - dans Football & Magouilles
commenter cet article
7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 20:26
A partir de cette date historique, nous devions,  tous ensemble conduire notre pays et notre peuple, sur la voie du progrès afin qu'il apporte sa part d'effort dans la construction du monde .Aujourd'hui, 5 juillet 2008,ou en sommes nous ? Ou en sommes nous après 46 ans d'indépendance ? Point n'est besoin de vous décrire la crise généralisée, que nous traversons. Les responsables du terrible chaos ? Les terroristes ? La France ? Hizb França, le pouvoir, le FLN ...?

Repost 0
Published by Rachidovic - dans Société
commenter cet article

Présentation

  • : Rachidovic
  • Rachidovic
  • : Rachidovic est l’émient, le grand, l’unique et l’incontesté auteur de ce blog, si vous vous interrogez sur son identité, suivez la piste dans "profil". (NB: la liste est incomplète)
  • Contact

Profil

  • Rachidovic
  • Suis ni scientifique ni scientologue, ni physicien ni astrologue,
ni visionnaire ni philosophe, ni Vernes ni Strogoff,
ni médecin ni arracheur de dents, ni devin ni même charlatan,
ni alchimiste ni journaliste, ni pharmacien ni arboriste,...
  • Suis ni scientifique ni scientologue, ni physicien ni astrologue, ni visionnaire ni philosophe, ni Vernes ni Strogoff, ni médecin ni arracheur de dents, ni devin ni même charlatan, ni alchimiste ni journaliste, ni pharmacien ni arboriste,...

Texte Libre

  >

Recherche

Archives